LE 4 MARS, TOU.TE.S EN MANIF AVEC LES FEMMES KURDES DE BORDEAUX !

Combattantes kurdes des YPJ – brigade féminine des YPG.

Le collectif Pavé Brûlant appelle à soutenir la manifestation organisée par le collectif des femmes kurdes de Bordeaux (DOGA JIYAN) dans le cadre de la prochaine journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Cette manifestation (mixte) aura lieu demain samedi, à 14h, sur le parvis de l’hôtel de ville de Bordeaux.

 

Toutes et tous en manif avec nos camarades kurdes de Bordeaux !

Ci-dessous, le texte de l’appel :

Nous accueillons le 8 mars , Journée Internationale des Femmes, avec une âme de libération ! 

Nous sommes aujourd’hui debout, encore une fois, pour unir notre voix aux actions communes afin de fêter le 8 Mars, journée Internationale de lutte pour les droits des Femmes, pour affirmer que « nous existons ». Les voix de cette poignée de femmes ouvrières qui ont sacrifié leur vie pour avoir résisté à la répression dans une usine aux États-Unis le 8 Mars 1857 continuent de faire écho dans le monde entier.

Mais aujourd’hui ces cris ne reflètent pas seulement la souffrance mais aussi la rébellion. Le système de la domination masculine amplifie sa pression et son système colonisateur vieux de 5000 ans sur les valeurs de l’humanité de manière beaucoup plus insidieuse. Le nationalisme, le racisme, le militarisme, l’Étatisme, et la discrimination faites aux femmes est une base fondamentale du système pour ne pas connaître le droit à la vie et coloniser les sociétés, les communautés et la nature vulnérable.

Cette violence qui ne connaît aucune limite, menace toute l’humanité et particulièrement les femmes par des méthodes de féminicides multiples telle que la colonisation du corps des femmes, les meurtres, les viols et toutes formes de violences sexuelles. Le système hégémonique masculin agit aussi en perpétrant des massacres naturels, des guerres qui provoquent des catastrophes ainsi que l’augmentation de la pauvreté dans le monde. Les guerres qui sévissent actuellement dans différents lieux géographies du monde sont dues aux politiques destructrices du système capitaliste et impérialiste.

Nous vivons une époque où le système capitaliste patriarcal mène une guerre d’attaques intensives contre les femmes au niveau planétaire. Cette guerre a atteint aujourd’hui le niveau d’un féminicide généralisé. Le système patriarcal mène une guerre anti femme au niveau mondial, même si cette guerre a de différents aspects selon les régions du monde où elle a lieu. La version la plus barbare et la plus violente de cette guerre est menée par des gangs machistes de Daesh au Moyen-Orient et de Boko Haram au Nigéria. Dans cette guerre barbare, des milliers de femmes sont capturées comme des butins de guerre, elles sont vendues sur des marchés à esclaves, elles sont violées systématiquement et massacrées.

En parallèle à cette guerre contre les femmes, un nombre de personnes, jamais atteint dans l’histoire de l’humanité jusqu’à présent, sont forcées à l’exile, deviennent réfugiées sur leurs propres terres et subissent une violence intensive qui se présente sous des formes multiples. En Europe, les droits, que les femmes avaient obtenus grâce aux luttes, sont repris petit à petit, elles sont forcées à travailler dans des conditions de précarité généralisée et sont privées de couverture sociale. Les femmes sont spoliées physiquement et mentalement et subissent une violence institutionnalisée. En Asie, mais surtout en Inde, la violence sexuelle s’intensifie où des viols collectifs des femmes et des fillettes se multiplient telle une épidémie. En Amérique latine aussi, les massacres des femmes ont atteint le niveau d’un féminicide généralisé.

Nous appelons toutes les femmes du monde à se mettre debout et à montrer une solidarité forte. Nous appelons toutes les femmes et tous les opprimés à prendre part à la lutte contre le système patriarcal dominant. Si nous organisons une résistance organisée et mondiale en partant de nos réalités locales, nous pouvons combattre le système capitaliste patriarcal mondial et construire notre propre système démocratique, écologique et féministe

Les avant-gardistes de l’histoire, Clara Zetkin, Rosa Luxembourg et celles d’aujourd’hui, Zilan, Beritan, Sakine Cansiz, Arin Mirkan, Seve et toutes les héroïnes anonymes des résistances  sont les instauratrices du chemin de notre avenir. Nous marchons avec confiance sur leurs traces pour un monde aux couleurs des femmes et pour un avenir libre !

Vive le 8 mars, Journée Internationale de lutte pour les droits des Femmes !

A l’initiative des Femmes Kurdes de Bordeaux DOGA JIYAN

This entry was posted in Actions and tagged , . Bookmark the permalink.